Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 articles avec emc

Accords toltèques pour enfants

Publié le par CeSaMe

J'ai lu cet article et je l'ai trouvé très pertinent. Chaque semaine, nous avons une phrase motivante qui nous sert de fil rouge. L'idée des accords toltèques s'inscrit complètement dans cette dynamique... Et puis, en tant que médiéviste, j'ai particulièrement aimé l'idée du chevalier, bien sûr!!! Bref, je pensais les mettre en place dans ma classe, histoire de pacifier les échanges, et rebooster un peu l'estime de soi de certains élèves.

Mais il manquait des documents synthétisant chaque idée, que je pourrais afficher, ou leur distribuer comme trace écrite... j'ai donc entrepris de gribouiller mes affichages moi-même... et voila le résultat! J'ai fait deux versions: une version garçon, et une autre fille... Parce que les filles peuvent évidemment devenir des chevaliers si elles le désirent!

Aujourd'hui je vous propose les documents en noir et blanc. Je vais tenter de les colorer et je vous proposerai également cette version, plus tard.

A vos imprimantes!

 

version garçon

version garçon

accords toltèques fille

accords toltèques fille

A vos imprimantes!

Publié dans EMC, ICM, ma classe: affichages

Partager cet article

Repost0

Une chouette entrée

Publié le par CeSaMe

Une chouette entrée

 

J'en avais assez de voir mes élèves avoir des relations pas terribles terribles. Comment faire pour qu'ils se rapprochent un peu et interagissent plus pacifiquement? J'ai fouiné sur le net et j'ai jeté mon dévolu sur une entrée en classe ou chacun fait un geste amical avec l'enfant désigné de service. Mais je n'ai pas trouvé mon bonheur dans les ressources proposées... Hop hop hop, j'ai allumé mon ordinateur et j'ai bidouillé de quoi mettre mon plan en action.

Il y a donc 5 possibilités. Chaque enfant choisit une ou deux propositions et effectue le ou les gestes avec le portier (l'enfant désigné) en tapotant sur le disque de couleur qui correspond à son envie. Je voulais vérifier l'efficacité du truc avant de vous le proposer. Une semaine après, clairement, ça fonctionne! Ils sont plus sympas les uns avec les autres, et il n'y a plus de clivage garçons/filles ou CP/CE1. Au départ, peu choisissaient le "câlin". Aujourd'hui ils le font tous ou presque en plus d'un autre geste. Et puis j'ai aussi pensé à ceux qui n'aiment pas le contact physique : ils peuvent sourire et dire un bonjour franc et sincère.

C'était tout bête et j'espère que ça fera boule de neige! C'est à tenter, en tout cas, et non, l'entrée de mes élèves n'est pas plus longue: les plus rapides pour enlever leur manteau et chaussures commencent pendant que les autres se déshabillent. L'entrée est donc échelonnée ce qui a en plus l'intérêt d'éliminer les bousculades pour installer le matériel en classe. Bref, classe pacifiée, maitresse qui n'a plus à faire le gendarme dès l'ouverture de la porte, le bonheur pour tous hahaha!

Je vous propose donc l'affiche des 'consignes', et les 5 cercles en format pdf, à imprimer, découper et plastifier!

Publié dans EMC

Partager cet article

Repost0

EMC: les mots de la classe

Publié le par CeSaMe

Juste un petit retour sur mon projet en EMC de l'année dernière.

1. Le choix des mots.

En début d'année, la première semaine, j'ai l'habitude de demander à mes élèves quels sont les mots qui nous aideraient à travailler tous ensemble. A être bien dans la classe. Je ne veux pas mettre en place de "règles", mais plutôt leur faire vraiment comprendre que pour tout se passe bien, entre nous, entre eux, il y a des mots importants. Politesse en est un, respect un autre. Cette année, entraide a joué un rôle très important. Bref, nous définissons ensemble les mots qui vont nous accompagner, on leur donne du sens. On fait des recoupements aussi (et là, le travail sur le lexique est très très riche), on doit tous être d'accord, ou proposer un mot qui nous convient mieux (oui, ce travail prend du temps, j'ai dit qu'il durait la première semaine, par séances de quelques minutes deci delà dans la journée). A la fin de la semaine, on doit pouvoir avoir une liste d'une dizaine de mots, dont le sens est connu de tous, et qui font l'unanimité.

Cette année, je les ai écrit sur des papiers en forme de feuilles d'arbre, puisque ma porte était sur ce thème... l'année prochaine, ce seront des plumes (je vous mettrai les modèles d'ici la fin de l'été, si ça vous tente).

2. Jouer avec les mots

Bien, donc nous avons un corpus de mots, à nous de jouer avec. Ils peuvent servir de support à une séance sur l'ordre alphabétique, ou à un jeu de rime, ou encore être étudier plus profondément en cas de souci dans la classe. On peut aussi s'en servir pour une séance d'EMC, ou encore d'art visuel. En faire des phrases... Le but ici est que mes élèves s'approprient ces mots, qu'ils s'en servent spontanément, et qu'ils leur donnent sens.

L'année dernière, nous en avons fait un jardin. L'année prochaine, je ne sais pas encore, mais je suis certaine qu'ils trouveront un moyen de leur donner vie.

A la fin de l'année, il est temps de leur rendre hommage, puisqu'ils ont été nos guides, et qu'ils font de nous la classe que nous sommes...

3. Les phrases de la classe

L'année dernière, j'ai voulu leur faire prendre conscience du chemin parcouru. Je leur ai donc demandé de faire des phrases avec les mots, ou de faire une phrase qui reflète le sens particulier qu'ont ces mots. Là encore, un gros travail de maniement de la langue, de reformulation, d'émulation aussi... je leur ai également fait des propositions lorsqu'ils étaient coincés, par manque de vocabulaire précis ou en cas de désaccord. et nous avons fini par avoir 16 phrases. Qui représentaient notre classe.

4. Une chouette classe

Parallèlement, je leur ai lu (et traduit) les livres de Linda Kranz: Only one you et You be you. Elle les a beaucoup inspirés pour créer leurs phrases, et c'est avec le même esprit qu'ils ont fait les leur (parfois un peu trop littéralement, mais si l'intention est là, c'était bon pour moi!).

Du coup, nous sommes allés ramasser des galets, aux alentours de l'école, non pas pour les peindre en poissons, ce n'est pas notre genre.... mais pour en faire des chouettes. Nous nous sommes d'abord entrainés avec un crayon et une feuille de papier, en se servant des galets comme des patrons, en travaillant sur les couleurs, les expressions des yeux, la composition du corps, les motifs que l'on pouvait ajouter sur les ailes, le ventre etc etc. Et nous sommes passés aux posca. Chacun avait un galet qu'il avait choisi, et a réalisé sa chouette avec les couleurs de son choix. Puis je suis passée à l'action. On ne pouvait pas les laisser comme ça.... je leur ai donc proposé de chercher des décors dans les environs de l'école, sur les trajets pour aller en sport, dans la cour. ça a été l'occasion de parler des textures, des contrastes etc etc. Nous avons pris des photos, et il était temps de rassembler tout ça pour en faire un projet fini.

5. Du concret au numérique

J'avoue, je suis passée à l'action, je ne leur ai pas laissé la possibilité de détourer leur chouette sur GIMP. Pour plusieurs raisons: le temps nous était compté...et je n'ai qu'un ordinateur dans la classe, le mien. J'ai donc numérisé chacune de leurs chouettes. C'est à dire que je les ai prises en photo, que je les ai détourées (j'ai enlevé tout ce qu'il y avait autour, pour ne garder que la chouette elle-même), et que je les ai mises en format png, pour pouvoir faire le montage photo final. J'avais donc un fichier pour chaque chouette, et les photos des décors. Et je leur ai repassé la main.

6. Un travail collaboratif pas si virtuel

Le temps était venu de mettre tout ça en forme. Nous avions donc:

  • des phrases
  • des chouettes galets
  • des décors

Je leur ai donc demandé de travailler en groupes. En changeant à chaque fois: des groupes de 4 ou 5 d'abord, puis des groupes de 6 ou 8, puis d'une dizaine, puis tous ensemble.

Chaque groupe choisissait une phrase. Ils devaient tous être d'accord. Ensuite ils choisissaient un décors, que je projetais sur le mur pour l'inspiration. Et ils devaient placer leurs chouettes sur une feuille de papier A3 pour illustrer la phrase qu'ils avaient choisie.

Et il ne restait plus qu'à fusionner tout ça, ajouter de la couleur (et parfois, c'était... surprenant, mais c'était leur choix!), et le diaporama était prêt (oui, j'avoue, j'ai utilisé Powerpoint, c'est le plus simple pour moi).

Quant au choix de la musique, il a fallu trouver un consensus parmi tous les morceaux qu'on avait écoutés dans l'année (on travaille en musique dans ma classe, et ça fonctionne très très bien). Mais la majorité l'a emporté et nous avons pu montrer le résultat aux parents. Ils ont tenu à lire les phrases tous ensemble, pour ajouter un je ne sais quoi au spectacle.

Voila, un chouette projet avec des chouettes élèves. Ils sont évidemment repartis avec leur chouette, qui leur rappellera tout ce projet, et surtout les mots qui lui ont servi de socle... Ceux qui le désiraient sont également partis avec une version MP4 du diaporama. Il est aussi en ligne, vous pouvez le voir .

 

L'année prochaine, je pars sur un tout autre projet, même si les mots de la classe joueront un rôle de premier plan.

Publié dans ICM, EMC

Partager cet article

Repost0